flightright indemnisation retard annulation surbooking de vol blogvoyage icietlabas

Vol annulé, surbooké ou retardé ? Flightright s’occupe de tout !

Prendre l’avion n’est pas toujours synonyme d’évasion. Cela peut se révéler un véritable cauchemar lorsque notre vol est retardé, annulé, ou lorsque la compagnie aérienne a tout simplement pratiqué du surbooking et que vous vous retrouvez sur la touche.

Quand cette situation nous arrive, nous pensons tout d’abord à être reclassé sur un autre vol, ou décaler nos réservations hébergement. Nous revenons de vacances la tête remplie de nouveaux souvenirs et ne pensons plus que le début du voyage avait mal débuté.

Nous avons bien tord ! En effet, une réservation de vol est un service payant et (parfois) très onéreux. La compagnie aérienne se doit de vous offrir cette prestation sans encombre. Nous avons toujours tendance à penser qu’un retard ou une annulation de vol sont des choses qui arrivent ,et ce n’est pas de chance. Non, le service n’a pas été rendu et nous pouvons prétendre à des indemnités.

Pour ceux qui décident de faire valoir leur droit, ce qui fut notre cas lors de notre voyage en Malaisie, cela peut se relever un véritable parcours du combattant. Il faut s’accrocher, relancer, scanner, s’informer … bref un vrai casse tête !  Nous avons récemment entendu parler de Flightright , littéralement Droit de Vols. Il s’agit d’un site Internet qui s’occupe de l’intégralité de vos démarches contre un pourcentage des indemnités perçues. Pour toute information sur vos retards de vols, indemnisations suite à des annulations, surbooking jetez un coup d’œil à vos droits.

Simplificateur de vie : Flightright 

 

Même si vous avez une bonne connaissance de vos droits, ce n’est pas pour autant facile de les faire valoir. Le site de Flightright propose une calculatrice de droits. C’est un outil qui permet de retracer votre vol et de connaitre les raisons d’annulation invoquées par votre compagnie. Après cette première analyse, Flightright vous donnera les chances de prétendre à une indemnité selon votre dossier. Ces informations sont nécessaires pour que votre dossier soit complet dés le départ. N’oubliez donc pas de conserver tous les documents, mail ou SMS reçues par la compagnie, en cas de retard, annulation ou surbooking. 

Grâce à ce procédé, le taux de réussite grimpent à 99% ! Vous gagnez du temps, Flightright gagne du temps et tout le monde est content. Flightright a commencé à se battre pour les droits des passagers en  2010 et comporte maintenant 100 employés. C’est plus de 200 millions d’euros d’indemnités qu’elle a fait gagner à des particuliers ! D’après Flightright, si tous les voyageurs faisaient valoir leur droit, ce montant s’élèverait à 600 millions d’euros.

Flightright se rémunère en prenant une commission sur les indemnités perçues de l’équivalent de 27% (plus les taxes). Si votre dossier est refusé, vous ne perdrez pas d’argent. Au contraire, si  ce dernier donne droit à des indemnités, vous êtes gagnant sur toute la ligne!

Maintenant, en cas de retard ou d’annulation de vol, n’oubliez surtout pas de faire valoir vos droits !

flightright indemnisation retard annulation surbooking de vol blogvoyage icietlabas

 

 

Vous avez des droits !

 

Une chose est certaine : en cas de retard de vol ou annulation, les compagnies aériennes ne vous enverront que très rarement un mail explicatif pour procéder à une réclamation. Pourtant, depuis 2004, les passagers au départ ou à l’arrivée de l’Union Européenne bénéficient d’une protection particulière au titre du règlement sur les droits des passagers aériens CE 261/2004, adopté par le Parlement Européen. Le Siège social de la compagnie aérienne doit être basé en UE.
Vous pouvez trouver les textes de loi sur ce site Internet de l’UE. Ce sont vos droits, par contre c’est à vous les les faire valoir ! N’hésitez pas une minute, la loi est de votre côté, alors pourquoi s’en priver ?

 

Dans quels cas se faire indemniser son vol ?

 

Il est important d’avoir en tête, que dans les différents cas de remboursement, les dossiers doivent dépendre entièrement de la responsabilité de la compagnie aérienne à savoir :

  • Retard 
  • Annulation 
  • Surbooking  
  • Correspondances manquées due aux retards, annulations & surbooking.

Que vous voyagiez en éco, première classe ou classe affaire vos droits restent les mêmes.

Vous avez cinq ans pour faire valoir vos droits et être indemnisé. Nous vous conseillons pourtant de le faire le plus rapidement possible. Les remboursements se faisant très lentement.

Vous devez être enregistré sur le vol. Si vous loupez votre avion et essayer de faire valoir vos droits à ce moment là, ce n’est pas comme ça que cela fonctionne !

 

Dans quels cas vos droits ne s’appliqueront pas ?

 

Les compagnies aériennes se sont très bien protégées contre les retards.
De nombreuses raisons peuvent être invoquées, les dédouanant ainsi de nombreux remboursements. Elle appellent cela des Circonstances Extraordinaires. Cette excuse est fournie très fréquemment. Sous cette égide on retrouve :

  • Grèves
  • Intempéries
  • Les oiseaux aspirés par un réacteur
  • Blocage de l’aéroport ou de l’espace aérien
  • Troubles politiques, dans le pays d’arrivé
  • Risques de sécurité inévitables

Renseignez-vous toujours sur ces « Circonstances Extraordinaires ». Celles-ci sont souvent employées tord et à travers, en faveur des compagnies aériennes. Vous pouvez faire une réclamation sur le site de la compagnie aérienne. Si elle vous répond que l’annulation ou le retard du vol est du à des circonstances extraordinaires, n’hésitez pas à leur répondre en leur demandant plus de précisions.

flightright indemnisation retard annulation surbooking de vol blogvoyage icietlabas

Quelques conseils et droits en cas de vol retardé ou correspondance ratée 

 

  • Trouvez un Wifi, pour peu que votre opérateur ne couvre pas la zone, vous risquez de faire un gros hors forfait.
  • Votre vol doit avoir au moins 3 heures de retard. 
  • En cas de retard, la compagnie doit fournir assistance aux voyageurs (accès aux emails, fax, téléphone, repas ou hébergement).
    • Jusqu’à 1500 km : à partir de 2 heures d’attente
    • Moyen-courrier de 1500 à 3500 km : à partir de 3 heures d’attente
    • Long-courrier au-delà de 3500 km : à partir de 4 heures de retard au décollage
    • En cas de surbooking, vos droits s’appliquent tout de suite.
    • Au delà de 5 heures d’attente,​ vous avez le droit de renoncer au vol et vous faire rembourser. Sinon, la compagnie aérienne doit proposer un transport alternatif le plus rapide possible, soit vers la destination du voyage, soit vers son point de départ si le voyage n’a plus aucun intérêt pour le passager.
    • Départ le jour suivant :La compagnie aérienne doit payer aux passagers une nuit d’hôtel ainsi que le transfert aller-retour entre l’hôtel et l’aéroport.
  • Ne tardez pas pour faire votre réclamation. Sur le site du Service Public, il est écrit que vous avez 5 ans pour réclamer une indemnisation. Le site de la SwissAir indique deux semaines par exemple.
  • Le mode de réclamation peut différer selon les compagnies (Lettre avec AR, réclamation en ligne ..).
  • La rubrique « réclamation » des sites Internet des compagnies aériennes, n’est pas des plus facile à trouver.
  • GARDEZ TOUS LES DOCUMENTS qui vous serviront à justifier votre réclamation (billet d’embarquement, photo, étiquette de bagages, emails, sms …)
  • Dans votre réclamation, pensez à bien décrire votre récit et spécifier les horaires.
  • En cas de refus écrit de la compagnie aérienne et si vous estimez que le refus est injustifié ou sans réponse dans les 2 mois, vous pouvez saisir la Direction Générale de l’Aviation Civile avec le formulaire Cerfa 13675*01.

 

Et l’argent dans tout ça ?

L’argent : le nerf de la guerre. Ne vous dites jamais que c’est pour se faire rembourser des clopinettes. Pour le trafic aérien les remboursement sont forfaitaires et dépendent directement du nombre kilomètres que vous deviez parcourir, peu importe le prix du billet. Ainsi le calcul devient plutôt simple :

  • Jusqu’à 1500km : 250€
  • De 1500km à 3500km : 400€
  • Plus de 3500km : 600€

Pour vous donner une idée de a distance parcouru par votre vol, je vous conseille d’utiliser Google Maps.

Si vous vous dites que vous laisser tomber les poursuites parce qu’ils vous ont payés la nuitée, un repas ou encore au passage au coin des premières, vous avez également tout faux. Bien que je doute fortement de la troisième option, les deux autres sont quant à elles sont obligatoires. Ces services ne les désengagent pas pour autant de leurs obligations. Vous reclasser sur une autre vol ne les désengagent pas non plus du remboursement ! Dans tous les cas, ces remboursements forfaitaires se feront à partir du même temps de retard : 3 heures à destination.

flightright indemnisation retard annulation surbooking de vol blogvoyage icietlabas

Caroline est actuellement en train de tester les services de Flightright. Nous actualiserons cet article en fonction des avancés du dossier.

Article Sponsorisé

Aucun commentaires

    Laisser un Commentaire