les pouilles cinq bonne rainons d'y aller dans cet été blog voyage icietlabas.fr expedia.fr

Cinq bonnes raisons de partir dans les Pouilles cet été !

Les Pouilles ? Vous allez adorer !

 

Ce n’est pas un secret, nous sommes de grands amoureux de l’Italie. De Sienne en passant par Rome, des lacs de Côme à Florence, nous avons toujours eu plaisir à voyager dans ce pays qui sent bon le soleil. Il y a une région qui nous a particulièrement marquée par sa beauté et sa singularité. Les Pouilles représenteront toujours une destination à part. Nous avions envie de revenir sur cette expérience si particulière.

Les Pouilles ou Puglia pour les italiens, est la partie située à l’extrême sud de Italie, dans le talon de la botte. C’est une région baignée par la mer Adriatique.

Nous avons déjà écrit un guide sur notre itinéraire durant notre semaine la-bàs. Si vous n’êtes pas encore convaincu par la richesse de cette région, nous vous donnons cinq raisons de choisir les Pouilles comme prochaine destination.

 

 

Les Pouilles, une région encore méconnue

 

Durant notre séjour, nous avons été étonnés de ne croiser que peu de touristes étrangers et particulièrement français. Il n’y a rien de plus rageant, que de se retrouver au milieu de ces compatriotes lorsque l’on recherche du dépaysement !

Les Pouilles restent cependant un lieu de tourisme pour les italiens qui se ruent sur les magnifiques plages de Polignano a mare et Torre dell’Orso ou celles de Punta Prosciutto et Ginosa. Comme beaucoup d’endroit emblématique, le village d’Alberobello est aussi pris d’assaut.

Si vous n’aimez pas trop la foule, nous vous conseillons de vous rendre à Ostuni, la ville blanche et le petit village de Locorotondo, qui sont souvent désertés par les touristes.

 

 

Les Pouilles est une destination économique !

 

La région des Pouilles est une destination très économique en Europe. Vous pourrez trouver de nombreux hébergements très intéressants en terme de tarifs et prestations.
Pour vous donner une idée de notre budget, nous avons logé dans un appartement trullo avec un accès à la piscine. Nous avons payé 360€ pour 7 nuits soit 180€/ personne. Nous avons également loué une voiture durant 8 jours pour moins de 200€. Les restaurants sont aussi très bons marché. Comptez entre 5€ et 10€ pour un plat au restaurant et moins de 10€ pour une bouteille de vin local.
Bari, la capitale de la région des Pouilles est une destination desservie par la compagnie Ryanair au départ de Beauvais. De quoi économiser quelques euros sur votre billet d’avion !
Vous l’aurez compris, si vous disposez d’un petit budget pour vos vacances, pensez aux Pouilles !

Des spécialités culinaires succulentes

 

Nourriture dans les Pouilles

Nous avons toujours extrêmement bien mangé lors de nos différents visites en Italie. Pour découvrir les traditions d’un pays,  quoi de mieux que de s’intéresser à ses spécialités culinaires !
C’est dans les Pouilles que l’on trouve un des fromages les plus emblématiques d’Italie. Ce n’est pas du Parmigiano, originaire de Lombardie, mais bien de la Mozzarella di Buffala. Cette fameuse boule blanche crémeuse qui s’invite depuis plusieurs années sur les tables française. Dégustée seule ou accompagnée de tomates pour la célèbre salade Caprese, elle sera toujours un régale pour les papilles.
Vous trouverez aussi, sur la carte des restaurants, les fameuses Orecchiette alle cime di rapa. Ce sont des petites pâtes en forme d’oreille, cuisinées aux brocolis rave et aux anchois. Un délice !
À l’heure de l’apéritif, c’est le moment de goûter aux Taralli, des petits biscuits salés ou sucrés que je dévorais sans m’en rendre compte. Jeff, grand amateur de Calzone, a trouvé la version miniature avec les Panzerottos. De petits chaussons de pâte à pizza, fourrés de différents ingrédients.
les pouilles cinq bonne raisons d'y aller dans cet été blog voyage icietlabas.fr expedia.fr

les pouilles cinq bonne raisons d'y aller dans cet été blog voyage icietlabas.fr expedia.fr

Vin dans les pouilles

Coté vin, les Pouilles ne sont pas en reste. Elle serait même la première région viticole et productrice de vin d’Italie. Bien que les chiffres soient confus, il est plus juste de dire qu’elle se bat la première place avec la Toscane et son célèbre Chianti. La région dispose de deux grande appellations DOCG, une variante de notre AOC, garant de qualité. S’en suivent également une trentaine de vins estampillés DOC, l’équivalent de notre AOC.
Nous avons pu goûter aux vins gourmands du village de Locorondoto. Des vins blancs secs très fruités à robe très claire. Une très belle surprise ! C’est dommage de ne pas trouver plus de vins des Pouilles sur la tables et dans épiceries françaises.

Les Pouilles : Une architecture atypique 

 

Le patrimoine historique et architecturale des Pouilles est à la fois riche et surprenant. Du peuple des balkans, à la Grèce antique, de l’empire byzantin à la domination romaine, la région des Pouilles a connu des influences diverses, qui se retrouvent dans son architecture variée.

Bari

Le Chef-Lieu des Pouilles nous resservait une architecture particulière. N’hésitez pas à vous perdre dans les méandres des rues sinueuses. Cette caractéristique n’est pas dû à une construction hasardeuse, mais réalisée dans un soucis de sécurité. Les rues étaient conçues de la sorte, pour éviter aux forces militaires de rentrer trop facilement dans la ville. Flânez au gré de rues, vous n’êtes pas à l’abri de tomber sur une pépite.

Profitez-en également pour visiter les nombreux sites religieux. En particulier la Basilique Saint-Nicolas qui aurait en son ceins les reliques de Saint Nicolas de Bari. Le saint patron des écoliers, des bateliers et mariniers ! On le fête entre la nuit du 5 et 6 décembre en Belgique, Allemagne, Suisse, Luxembourg, Pays-Bas, Russie, Pologne et l’Autriche !

L’emblème dans les Pouilles : les Trullo

L’emblématique construction de la région est le Trullo ( trulli au pluriel). On retrouve ces petites habitations à toit conique, principalement dans la région d’Itria. Cette zone est également appelé la Murgie, sous région des Pouilles, qui compte parmi elle, les communes d’Alberobello, Cisternino, Locorotondo et Martina Franca. Lors de notre voyage, nous avions réservé un trullo dans le village de Locorondoto.
Contrairement à la croyance populaire, le mot ne désigne pas la forme, en chapeau pointu. Le terme italien trullo correspond au voûtement en pierre construit à l’intérieur de l’habitat. Les pierres sèches sont les composantes primaires des maisons, qui permet de conserver la fraîcheur. Une qualité plus qu’appréciable pendant les chaleurs écrasantes de l’été.
La tendance, ces dix dernières années, est de proposer ces anciens lieux d’habitations paysannes en gîtes touristiques.

 

Lecce

Lecce se différencie énormément des villages avoisinants par son architecture particulière. La ville est connue pour son style baroque apparue aux alentours des XVIiéme et XVIIIième siècle. De nombreux villages des Pouilles sont très encaissés, comportant beaucoup de petites rues. À l’opposée Lecce est très aérienne, légère et beaucoup plus raffinée. Certains iraient jusqu’à la comparer à Florence. Je n’irais pas jusque là, mais elle mérite tout de même le coup d’œil.
L’Amphithéâtre de Lecce est un ancien théâtre datant du Ier siècle. Il est extrêmement bien conservé pour un monument de 2000 ans !
D’autres constructions valent également le détour comme :

  • Le Palazzo dei Celestini à côté de la basilique Santa Croce
  • Le Château de Charles Quint datant du XIVème siècle
  • Le dôme de Lecce donnant sur la Piazza del Duomo

 

L’hospitalité exceptionnelle de ses habitants

 

L’Italie c’est avant tout un art de vivre, la célèbre Dolce vita. Dans les Pouilles, nous pouvons plus facilement parler de Tranquillo Dolce Vita. Une forme améliorée qui inspire encore davantage au repos et au calme. Un mode de vie dans un paysage figé dans le temps. De quoi passer des moments inoubliables !
Les Pouilles c’est aussi un sens de l’hospitalité à l’italienne qui a nous particulièrement touché. Tout à commencé avec la rencontre de Marcello, notre hôte à Bari. Il nous a accueilli à bras ouverts et à grand sourire et était désolé  que la pluie s’invite durant nos vacances. Marcello est un amoureux de sa région, et nous a parlé de l’histoire de sa famille avec entrain et passion.
Nous avons également fait la connaissance de Grazia à Locorondoto. Elle et sa famille étaient agriculteurs pendant de nombreuses années. Elle fut d’excellents conseils et une grande mine d’informations pour nous. La Vallée d’Itria n’avait aucun secret pour elle.

Nous avons toujours été accueilli avec le sourire, et avons ressenti beaucoup de fierté dans les yeux des habitants des Pouilles. Même quand la langue aurait pu être une barrière, nous nous sommes toujours senti acceptés. Les Pouilles resteront toujours un très bon souvenir de rencontre, de beauté et de surprise pour nous.

Si vous n’êtes pas encore convaincu par les Pouilles, nous vous invitons à consulter cet article d’Expediaqui référence les vingt lieux à visiter dans cette magnifique région italienne.
Article Sponsorisé.

Aucun commentaires

    Laisser un Commentaire