occasion nikon D610 ici et la bas blog voyage tutoriel photo materiel d'occasion

À vérifier avant d’acquérir un reflex d’occasion

Cela me hantait depuis de nombreuses années… et ça a fini par arriver : mon reflex, Nikon D610 s’est cassé. Comment ? La force de gravité l’a attiré vers le sol… Même si mon boitier est reconnu pour être renforcé et subir des chocs, il n’a pas survécu à celui-ci. Certes ce n’est pas la première fois que je perds un appareil photo, sachant qu’un de mes précédents boîtiers, m’a été volé alors que je dormais dans le train …

Symptômes : ne s’allume plus, miroir constamment levé, rideau baissé dans tous les sens du terme…

Mon premier reflex (huhu) fut de l’emmener en boutique spécialisée pour examen. Le spécialiste a décidé de couper court vu que le diagnostic n’était pas possible dans l’immédiat : trop de casse ! j’ai vit compris que c’était pas qu’une petite chute lorsque je l’ai entendu dire : « Aïe Aïe Aïe » . Nous avons du l’envoyer au service après vente de  Nikon pour examen approfondi. La recherche de panne est souvent payante, renseignez vous !
Le verdict fini par tomber : 1700€ de réparations pour un boitier à 1300€. À ce prix délirant, j’ai préféré renoncer à mon boitier et partir en quête d’un autre. Paix à son âme.

 

 

Se tourner vers l’occasion

occasion 80-200mm f/2.8 caroline ici et la bas blog voyage tutoriel photo materiel d'occasion

Je me suis tout d’abord intéressé à plusieurs sites Internet (Amazon, Priceminister, Leboncoin, Fnac) pour trouver un boitier peu cher et pour comparer le prix du matériel neuf. Le matériel neuf est toujours très onéreux ! Le matériel d’occasion est  généralement moins cher. J’ai quand même vu des annonces avec des prix avoisinant le neuf. Faut-il encore trouver la perle.
Je désirais également le même modèle pour plusieurs raisons :

  • Je connais bien ce boitier
  • J’ai déja les accessoires 
  • Je n’ai pas besoin de plus / mieux
  • Je l’aime bien moi, mon D610

C’est sur Leboncoin que j’ai finalement trouvé une annonce qui m’intéressait. Un D610 à prix raisonnable, décrit comme en bon état. Seulement 21000 déclenchements, c’est peu. On trouve de tout sur ces sites. Faites quand même très attention aux arnaques !

 

 

Test du D610 d’occasion

 

Après quelques échanges, j’ai finit par rencontrer le vendeur. J’ai de la chance il n’a pas l’air louche !

Pour l’achat de ce genre de matériel (technique) il est intéressant de « tester » également le vendeur en plus de l’appareil. N’hésitez pas à lui poser des questions : Pourquoi il vend l’appareil aujourd’hui, quel était son usage, quelques questions techniques pour savoir si le matériel lui appartient bien. Il se trouvait être photographe, et étant passé à Canon il vend son matériel Nikon. Ça dépasse un peu mon entendement, mais c’était plausible. Je possédais déjà exactement le même modèle, c’était donc relativement simple de pratiquer de nombreux tests en très peu de temps. J’ai prévenu le vendeur que j’allais pratiquer ces nombreux tests, vu le prix de l’appareil c’est tout à fait normal ! J’ai donc :

  • Regarder l’intégralité du boitier pour rechercher des traces de rayure, coup, peinture écaillé.
  • Tourner les différentes molettes pour voir si elles bougent correctement, manipuler les boutons pour s’assurer leur bon fonctionnement.
  • Tester les deux slots à carte mémoire ensemble et séparément
  • Brancher ma télécommande filaire pour voir si les ports fonctionnaient. (C’est généralement le seul que j’utilise)
  • Tester mon objectif 24-70mm , mettre le diaphragme à f/16 et prendre une photo : je vois si l’appareil fonctionne correctement et également si le capteur est propre. Comprenant ce que je faisais, le vendeur me précise qu’il a fait nettoyer le capteur en boutique. Encore mieux.
  • Tester mon 80-200mm : celui ci n’étant pas motorisé je voulais vérifier si la motorisation de l’appareil fonctionnait correctement.
  • Tester mon 8mm : entièrement manuel. Il me permet de voir si l’ISO auto n’était pas dans les choux, signifiant un endommagement de l’électronique en interne. Cela m’a également permis de tester la fonction de passage de Fx à Dx. Comme ça, c’était fait aussi.
  • Passer une image des tests sur mon ordinateur et transférer une photo sur ShutterCount, pour voir si les 21000 clics annoncés étaient corrects. J’ai simplement crée une borne wifi avec mon téléphone portable.

 

Achat

 

Le D610 a passé tous les tests avec brio. Je me décide donc à passer à l’achat. Pour l’achat je me suis muni de plusieurs feuilles de Lettre de cession / Attestation de vente. J’ai chipé cette lettre sur phototrend.fr. Je vous conseille d’ailleurs d’y faire un tour, leur site est super bien fait ! Le vendeur a rempli la feuille avec sans contester. Pour moi c’était une preuve de plus que ce n’étais pas du matériel volé. J’ai pris également soin de prendre une photo de sa carte d’identité. Malheureusement il n’avait plus la facture d’achat. Heureusement j’ai celle de mon premier achat.

Je n’avais pas pris le cash sur moi, ça me mets mal à l’aise d’avoir trop d’argent sur moi ! J’avais donné rendez-vous proche d’une banque. Si le type avait l’air louche ou qu’il avait essayé de m’escroquer il n’aurait, au moins, pas eu mon argent.

occasion nikon D610 ici et la bas blog voyage tutoriel photo materiel d'occasion 1

 

Utilisation 

 

J’utilisais mon ancien reflex depuis plus de deux ans avec des réglages dont j’avais oublié l’existence. N’oubliez pas de les remettre à  jour selon vos goûts. Certaines sont faciles, d’autres à ne pas oublier. Je pense au Copyright, si votre appareil en dispose un : ne le laissez pas à l’ancien nom !
Je ne vous passe pas en revue tout le menu car cela serait trop long. Mais certains clichés n’auront pas la même saveur à cause d’une préférence du précédent utilisateur ! Par exemple : l’ancien propriétaire avant réglé un objectif, un 50mm, sans puce. Comme mon Fisheye ! Du coup je ne comprenais pas pourquoi  celui-ci montait d’un coup à f/90 ! Par la force des choses, le boitier essayait de compenser cette petite ouverture avec un temps d’exposition bien trop long et un ISO abracadabrantesque !

occasion nikon D610 ici et la bas blog voyage tutoriel photo materiel d'occasion

Aucun commentaires

Laisser un Commentaire