Tioman Pulau Malaisie Malaysia Blog voyage Icietlabas

Tioman, le paradis perdu ?

Si vous lisez cet article, sans avoir précédemment lu le dernier, sachez que nous avons adoré Tioman ! Aucun doute là dessus. J’ai tellement adoré, que vous comprendrez ma tristesse de trouver certains endroits de lîle dans un état désolant. Vous allez me dire, que c’est partout pareil et que cet article ne va rien y faire.

Malheureusement, dans de nombreux endroits dans le monde en apparence paradisiaque, se cache un part beaucoup moins glorieuse. Des tonnes de plastiques sont retrouvés chaque années de l’Antarctique jusque dans la Fosse des Mariannes (fosse océanique la plus profonde connue). J’ai d’ailleurs suffisamment voyagé pour constater que de nombreux lieux aussi beau soient-ils, sont souvent pollués. Les exceptions sont tellement rares qu’aucune ne me vient à l’esprit. Pourtant, j’espère qu’à force de répéter les choses, les individus finiront peut-être par enfin prendre conscience qu’il n’y a pas de plan B concernant notre planète.

Le but de cette article n’est absolument pas de critiquer un pays sur sa manière de gérer ses déchets. Il a pour but de monter une autre facette du tourisme, qui souvent se cache derrière de jolies photos de paysages idylliques.

En tant que touriste, nous avons bien entendu notre part de responsabilité. Et même, un énorme impact sur l’écologie.
Il faut savoir qu’au niveau mondial, l‘industrie du tourisme produit 8% des gaz à effets de serres. Notez aussi que ce chiffre augmente chaque année. Si vous désirez plus d’informations sur le sujet je vous invite à lire cet article du Nouvel Obs.

Nul besoin d’être un écolo militant pour mettre un détritus à la poubelle, plutôt que par terre !

C’est tout simplement du bon sens !

 

Tioman Pulau Malaisie Malaysia Blog voyage Icietlabas

 

Tioman : un bon espoir 

 

Nous avons constaté que Tioman avait mis en place de poubelles à tri sélectif pour les canettes. Pour un endroit aussi reculé, je trouve que c’est déjà un effort considérable. Cela n’empêche pas de trouver de nombreuses boites d’aluminium un peu partout sur l’île, de la plage à la jungle. Mais ce n’est pas tout ! Tioman a son lot de carcasses de voitures brûlées, une véritable décharge à ciel ouvert.
Pour la petite anecdote, nous avons rencontré Dorothée, David et leur petit Barnabé à Tioman, expatriés au Vietnam depuis quelques temps. Ils nous ont informé trouver la Malaisie particulièrement propre par rapport à leurs pays d’adoption.

Tous les ans depuis 2010, le Berjaya Tioman Ressort organise un Tioman Island Clean-Up Day (TICD). Des volontaires de Malaisie et de Singapour viennent par centaines, pour nettoyer les récifs coralliens ainsi que le sanctuaire naturel que représente la jungle. Le corail est par la même occasion repiqué par les plongeurs pour une pépinière de coraux.
Les volontaires profitent également des plongées pour retirer le surplus d’acanthasters pourpre, énorme étoiles de mer, également appelé Couronne du Christ. L’énorme mollusque à perdu ses prédateurs naturels du à la pêche intensive et perturbe l’écosystème sous-marin.
Pour plus d’informations sur le TICD.

L’hotel, le Swiss Cottage, en plus d’avoir des poubelles de tri sélectif, utilise déjà des pailles réutilisables ! Ce n’est peut-être pas grand chose, mais suffisamment pour le souligner. Pourquoi pas nous ?

De l’autre coté de l’île, on peut retrouver le Juara Turle Project. Superbe projet pour la protection des tortues marines ! Actuellement le nombre de spots à nidification des tortues est de quatre emplacements sur l’île, alors qu’il était de vingt il y a quelques années. Vous pouvez également participer au projet en vous portant volontaire ou en faisant une donation.

Tioman Pulau Malaisie Malaysia Blog voyage Icietlabas

Tioman Pulau Malaisie Malaysia Blog voyage Icietlabas

Aucun commentaires

Laisser un Commentaire