splenodex urbex ponthierry découverte blogvoyage blog voyage icietlabas

Urbex : Feu Splenodex

Urbex ? C’est quoi ?

C’est tout simplement la contraction d’exploration urbaine. La visite de lieux abandonnés, d’endroits désaffectés, généralement des propriétés privés, parfois publiques. Je tiens à dire que l’Urbex est INTERDIT ! Parfois cela peut être dangereux en fonction de l’état des lieux. La visite de lieux abandonnés constitue également une violation de propriété privé comme par exemple, les stations de métro désaffectées ou encore les toits d’immeubles en construction.
Le but est de visiter. Le mot d’ordre est de ne pas toucher !

 

Pourquoi ?

J’aime le voyage dans le temps que ce type de visite me procure. J’aime me projeter dans ce passé, imaginer ce qui a bien pu s’y dérouler. Voir certains objets, décorations, livres d’un temps révolus. Cela me donne même la nostalgie d’un temps que je n’ai pas connu.

 

« Je me demande combien il y a eu d’intoxications dues à l’ingestion de produits toxiques présents encore sur place »

 

Tu me files l’adresse ?

Avec plaisir ! Rendez-vous en face de la gare de Ponthierry dans le 77, c’est un peu galère pour s’y rendre certes, c’est en bout de ligne, juste avant l’arrêt Melun. Sinon tu vas à Melun et tu prends la ligne D dans le bon sens et la bonne direction.

 

Mais pourquoi tu me files l’adresse ?

Les laboratoires Splenodex ont fermé, démoli et sont actuellement en reconstruction. J’ai même pu le voir en regardant sur Google Maps, c’est dire si les travaux sont avancés. Le site est en plein réaménagement pour en faire une résidence et une crèche. Juste en face du chemin de fer.

 

 

 

C’est quoi Splenodex ?

Splenodex est un ancien laboratoire pharmaceutique, qui a délocalisé ses infrastructures à Dammaries-les-Lys en l’an 2000. J’avais jeté un œil aux papiers d’époque qui étaient encore présents lors de mon passage et il y avait des classeurs datant de 1951. J’ai eu l’impression que c’était le plus vieux classeur encore présent sur place. Dans les années 1970, les site a servi comme lieu de production de fourrure synthétique. Suite à sa fermeture en 2000, il a été largement squatté, tagué, pillé, servi de camp d’entraînement pour les pompiers et servait de terrain d’airsoft. C’est assez compliqué de trouver des infos sur ce lieu, vu qu’il a été fermé pré-internet.

Je vous laisse avec quelques clichés du lieu.

1 Commentaire

  • myriam 28 avril 2018 à 22 h 09 min

    Quelle bonne idée d’aller visiter ce genre de lieux désaffectés… Quand j’étais étudiante, j’allais avec une copine dans une vieille usine de ce genre à Lyon pour faire nos répèts de théâtre … Mais depuis évidemment ils l’ont détruit et construits de nouveaux immeubles .. j’avoue que c’est assez spécial mais comme toi j’aime imaginer l’histoire et ce qui s’est passé dedans…

    Répondre

Laisser un Commentaire