Lost in Arica au Chili. Mes rencontres de voyage

Arica, de son vrai petit nom San Marcos de Arica est une ville portuaire du nord du Chili. La ville se situe dans la province d’Arica dont elle est la capitale. Situé dans le désert d’Atacama c’est une des villes,  ou le taux de pluviométrie est le plus bas au monde avec 0,8 mm à l’année.

La pluie est vécu là-bas comme un manque de chance. Evidemment il a plu !

arica chile chili amerique du sud ici et la bas icietlabas

J’ai pris le bus de Santiago pour Arica. Je pense avoir eu des idées plus brillantes dans ma vie !

Les bus en Amérique du Sud, sont très agréables grâce notamment aux fauteuils inclinables à 180° (en première classe). Mais 33h de bus … c’est quand même très long ! Si jamais vous souhaitez vous aussi passer 1 jour et demi dans un bus chilien, sachez que l’on vous nourrit à heure régulière =)

Arica est la dernière étape si vous quittez le Chili, ou la première étape si vous quittez le Pérou. Son homologue Péruvien se nomme Tacna. Arica ressemble davantage à une ville de passage qu’une station balnéaire.

arica chile chili amerique du sud ici et la bas icietlabas

arica chile chili amerique du sud ici et la bas icietlabas

Le centre ville est très mignon avec ses rues piétonnes. Une colline, cerro, borde le coté ouest de la ville. De là, vous en avez une vue imprenable sur la ville.

arica chile chili amerique du sud ici et la bas icietlabas

arica chile chili amerique du sud ici et la bas icietlabas

« Un chien errant »

Malheureusement le côté mignon s’arrête un peu là. Au plus on s’écarte du centre ville au plus les maisons s’appauvrissent.

arica chile chili amerique du sud ici et la bas icietlabas
Même combat pour la côte : elle est simplement gigantesque et pourrait être magnifique. Beaucoup de carcasses d’animaux mort odorante sur la plage gâchent le côté balnéaire. Mais aussi, la présence en nombre de détritus, charriés par la mer, ou laissé par les habitants… Pas de baignade pour moi  ce jour là !

arica chile chili amerique du sud ici et la bas icietlabas

arica chile chili amerique du sud ici et la bas icietlabas

arica chile chili amerique du sud ici et la bas icietlabas

arica chile chili amerique du sud ici et la bas icietlabas

L’Hostelling International Dona Ines : L’auberge du bonheur

arica chile chili amerique du sud ici et la bas icietlabas

L’Hostelling International Dona Ines est une auberge de jeunesse assez particulière. L’endroit est propice à la fête. Roberto, le taulier, est nommé par le Lonely Planet, comme le roi de la nuit à Arica.
L’auberge, bien que super chouette, n’est pas la plus propre que j’ai connu. Les murs ont gardé les vestiges des guests. J’y suis allé de ma bêtise aussi !

arica chile chili amerique du sud ici et la bas icietlabas

Les objets oubliés sont transformés en décoration. Il  y a également un billard au milieu du patio en plein air Vous pouvez faire de la balançoire avec un harnais de parachute. Après avoir passé un mois à Santiago tout paraît plus paisible ici. C’est le moment détente de mon voyage !
L’auberge a été aussi le lieu de nouvelles rencontres que je ne pense jamais oublié.

arica chile chili amerique du sud ici et la bas icietlabas

 » Mon lit ! »
arica chile chili amerique du sud ici et la bas icietlabas

« Les anciens occupants ont redécoré les murs e chambre »

Adresse : Manuel Rojas 2864, Arica, Region de Arica, y Parinacota, Chili
Prix : 13€ la nuit pour un lit – 34€ la nuit pour une chambre double – Petit déjeuner inclus.
NB: En cherchant l’adresse sur internet je me suis rendu compte que le lieu avait peut-être changé de nom mais je le retrouve encore sur les deux noms : « HI Casa De Huespedes« 

arica chile chili amerique du sud ici et la bas icietlabas

« La moto du patron au milieu du lobby »

arica chile chili amerique du sud ici et la bas icietlabas

« Non les français n’ont pas mauvaise réputation en Amérique du Sud ! J’ai passé deux mois à dire que j’habitais en France, mais que j’étais Belge. La réponse habituelle était « Et ça va tu le vis bien ?« 

arica chile chili amerique du sud ici et la bas icietlabas

« On est même plutôt bien installé dans cette balançoire =) »

Jim & Sam, mes rencontres venues d’Australie

Je suis rejoint par Jim, un ami Australien que j’avais rencontré à Santiago. On s’était donné rendez-vous dans ce village avant de mettre le cap sur le Pérou.

arica chile chili amerique du sud ici et la bas icietlabas
Jim avait enchainé des boulots très dur en Australie. Les travaux pénibles sont très bien rémunérés là-bas. Il a pu mettre assez de coté pour partir six mois faire son tour du monde. Il avait déjà réalisé une partie de l’Asie et ayant encore assez d’argent il avait décidé de partir en Amérique du Sud.
J’ai passé trois semaines au total en compagnie de Jim. On formait un duo assez dynamique quand il s’agissait de procrastiner, voir même d’organiser la suite de notre voyage !

Sam, un autre Australien, était un peu dans le même cas que Jim. Il avait décidé, après avoir mis un peu d’argent de coté, de parcourir les routes d’Amérique du Sud.

arica chile chili amerique du sud ici et la bas icietlabas

C’est avec ces deux compagnons que je suis parti par la suite, au lac Titicaca et dans la ville de Cusco

Neil & Ian, mes rencontres venues du Royaume-Uni

Quand j’ai rencontré Neil, il réalisait un tour du monde en vélo. A l’heure ou j’écris ces lignes, il l’a terminé, après trois ans et demi sur les routes. Ne sachant pas rester en place, il a poursuivi son périple à vélo quelque part en Asie.

arica chile chili amerique du sud ici et la bas icietlabas
Il me parle de son périple, de son départ de son pays natal l’Angleterre. Me montre sur une map monde  chaque point de ses passages Je peux les compter par milliers. Sa traversée de toute l’Europe, de l’Asie, en passant par le Kasakstan, la Chine, la Mongolie, de l’Inde, la Thaïlande, l’Indonésie, la Nouvelle-Zélande, l’Australie pour enfin prendre l’avion pour atterrir à Santiago du Chili. Cela faisait trois semaines qu’il était sur la route à travers les Andes.

arica chile chili amerique du sud ici et la bas icietlabas
Sur son vélo : toute sa vie depuis plus de deux ans. Une tente, son sac de couchage, un nécessaire de cuisine, ses quelques vêtements, sa nourriture et surtout son eau ! C’est juste impressionnant ! Une organisation sans faille.
Neil n’est pas qu’un aventurier un peu fou, il a également un grand cœur. Pour chaque kilomètre parcouru, 1$ sont reversés à l’UNESCO. Comment joindre l’utile à l’agréable ?

Ian, un autre Anglais. Contrairement au monsieur à la bicyclette, lui faisait le tour d’Amérique du Sud en Moto.

arica chile chili amerique du sud ici et la bas icietlabasIl partait certes pour moins de temps que Neil, et avait plus d’espace sur sa moto. Mais les nuages de poussières, les routes escarpées et souvent son camping sauvage, ne rendait pas son voyage aussi simple qu’il n’y paraît !

Museo Arqueologico San Miguel de Azapa – Musée Archéologique d’Arica

arica chile chili amerique du sud ici et la bas icietlabas

Le musée propose de nombreuses pièces d’art précolombien et quelques scènes de vie d’époque miniaturisés.

arica chile chili amerique du sud ici et la bas icietlabas
Le plus grand intérêt du Musée Archéologique d’Arica, sont les momies qui y sont conservées. Pour les voir, rendez-vous dans la salle « Chinchorro ». Ces momies sont d’ailleurs les plus anciennes du monde et sont les représentantes du peuple Chinchorro. Elles sont dans un très bon état, et la technique de momification est assez étonnantes.. Ces reliques sont conservées dans une pièce spéciale avec température, luminosité et humidité contrôlées.

arica chile chili amerique du sud ici et la bas icietlabas

Adresse : Camino Azapa, Arica, Region de Arica y Parinacota, Chili
Ouverture : Mardi au Dimanche de 10h à 18h
Temps de visite : environ 1h

arica chile chili amerique du sud ici et la bas icietlabas

 

les Street-Arts

J’ai également pu observer la présence de quelques  StreetArt à Arica. 

arica chile chili amerique du sud ici et la bas icietlabas

arica chile chili amerique du sud ici et la bas icietlabas

2 Comments

  • Dudu 23 octobre 2017 at 18 h 03 min

    Ceci est bien la preuve que ce qui nous enrichi le plus lors d’un voyage sont les rencontres !

    Reply
    • Ici et Là-Bas 23 octobre 2017 at 22 h 10 min

      Et les voyages forment la jeunesse !

      Reply

Leave a Comment