van Gogh carrières de lumières baux de provence alpes cote dazur blogvoyage icietlabas

Carrières de Lumières à Baux-de-Provence. Edition van Gogh

Van Gogh & Carrières de Lumières

 

Nous avons enfin vu l’édition van Gogh des Carrières de Lumières ! Le calcaire issu des Carrières des Lumières (anciennement nommées carrières des Bringasses et Grands Fonts) a d’abord servi à la construction du Château et de la Cité des Baux. Avant la seconde guerre mondiale, le site ferma avec l’invention de nouveaux matériaux. Laissant également à l’abandon de nombreux autres sites en France. C’est Jean Cocteau, en 1959, qui donna une seconde jeunesse, lorsqu’il décida d’y tourner son manifeste politique : Le Testament d’Orphée.

De 1977 à 2012, on la nommera Cathédrale d’Images sous l’égide de Albert Plécy. Depuis 2010, ce site classé, est géré par Culturespaces qui projettent les œuvres de grands artistes comme Klimt, Picasso, Gauguin, van Gogh ou encore Arcimboldo. La première année de notre visite dans les Baux, Marc Chagall fut à l’honneur, pour notre seconde visite les œuvres de Vincent van Gogh étaient exposées sur ces murs immenses.

Pour les parisiens qui nous suivent, le Théâtre des lumières a ouvert en 2018, dans le 11ème arrondissement. Il ne s’agit par d’une ancienne carrière mais d’une fonderie du XIX ème siècle qui sert aujourd’hui de décors à de nombreux artistes.
Pour en savoir plus, nous vous invitons à vous rendre sur le site du Théâtre des lumières.

C’était la deuxième fois que nous rentrions dans les célèbres carrières de lumières. En rédigeant notre premier article sur le sujet, je m’étais rendu compte que Van Gogh était à l’honneur cette année. Impossible de rater ce rendrez-vous.

van Gogh carrières de lumières baux de provence alpes cote dazur blogvoyage icietlabas

La vie de Van Gogh

Vincent Willem van Gogh naît en 1853 à Groot-Zundert aux Pays-Bas, c’est un descendant d’une famille bourgeoise. Le destin aurait voulu qu’il devienne Pasteur comme l’était son père et arrière grand-père. À l’âge de 16 ans il intègre la firme familiale Goupil & Cie en tant qu’apprenti. Cette société, vendeuse internationale d’art, tableaux, dessins et reproductions le plonge très tôt dans le bain artistique. À 23 ans il provoque son propre licenciement. En effet il partage son point de vue trop particulier : l’art ne devrait pas être un produit ni une marchandise.

S’ensuit un long périple initiatique avant de s’installer à son célèbre domicile de  Saint-Rémy-de-Provence. Ses vocations sont nombreuses :

  • Professeur suppléant puis pasteur en Angleterre
  • Libraire au Pays-bas
  • Etudiant en théologie à Amsterdam
  • Pasteur-ouvrier en Belgique
  • La Haye ou il commence à prendre des cours de peinture
  • peintre successivement à Nuenen, Paris, Anvers, Alres, Saint-Rémy-de-Provence et enfin à Auvers-sur-Oise.

Vincent van Gogh est un peintre considéré issu du mouvement naturaliste , impressionniste et pointilliste. Ses œuvres le plus connues sont La Nuit étoilée, Iris, Nature morte, son fameux autoportrait … J’ai toujours été fascinée par la relation de Vincent avec son frère Théo. J’ai eu l’occasion de lire plusieurs lettres échangées lors de l’exposition Les couleurs de la nuit au MoMa à New York. Lettres qui témoignent d’une très forte relation fraternelle emplie de confiance, d’amour et d’admiration.

Fin de vie de van Gogh

Une théorie la plus connue dit qu’il se tire une balle dans la poitrine à l’âge de 37 ans juste après avoir peint une ultime toile : Champ de blé aux corbeaux. Ne décédant pas sur le coup, il rejoint son auberge et parvient à faire venir son frère, bien aimé, Théo, à son chevet. L’instabilité mentale du peintre est très connue et reconnue. Comme lorsque suite à une dispute avec Gauguin, il se coupe l’oreille pour l’offrir à une jeune fille dans un bordel.
Une nouvelle théorie, publiée en 2011, avancerait qu’il fût victime d’une balle perdue tirée par deux frères jouant aux cow-boys non loin de Vincent.

Ce jeune homme au destin brisé n’a jamais connu ni le succès, ni la fortune de son vivant.
Le monde, commence enfin à connaître son art en 1930 avec l’exposition au  Metropolitan Museum of Art à New-York.

Vincent est considéré comme un des plus grands artistes de tous les temps.

 van Gogh carrières de lumières baux de provence alpes cote dazur blogvoyage icietlabas

 van Gogh carrières de lumières baux de provence alpes cote dazur blogvoyage icietlabas

DÉTAILS DU FICHIER JOINT van-Gogh-carrières-de-lumières-baux-de-provence-alpes-cote-dazur-blogvoyage-icietlabas-16.jpg 4 juillet 2019 4 MB 6016 pixels par 4016 Modifier l’image Supprimer définitivement Texte alternatif Décrivez le but de l’image (ouvre un nouvel onglet). Laissez vide si l’image est purement décorative.Titre van Gogh carrières de lumières baux de provence alpes cote dazur blogvoyage icietlabas-16 Légende

van Gogh carrières de lumières baux de provence alpes cote dazur blogvoyage icietlabas

 

Japon Rêvé, images du monde flottant

Le Japon Rêvé est la deuxième exposition, plus courte, qui suit celle de van Gogh.

Pendant l’ère Meiji, durant la deuxième moitié du XIXième siècle, le japon s’ouvre à l’occident. L’introduction de l’art fait naturellement partie de ce changement. De nombreux artistes s’inspirent de cet art si fin et particulier comme van Gogh, Gauguin et Bonnard. Même si de nos jours, l’art nippon fait partie de la culture générale, c’était loin d’être le cas à l’époque.
Les geisha, samouraïs, sakuras, déités malignes et mystérieuses, lanternes  en papier et la mythique vague géante d’Hokusai se succèdent sur les murs des carrières.

Cette deuxième exposition fait également le lien avec l’oeuvre de Vincent. Le peintre a en effet longuement étudié les estampes japonaises. En 1885 il les a même collectionnées. Leur étude approfondie l’ont grandement inspiré notamment pour la technique des aplats colorés. Son travail est devenu plus fluide par la suite. C’est une période qui fut très abondante en nouvelles idées. C’est à la même période qu’il fait connaissance de Henri de Toulouse-Lautrec, de Louis Anquetin, d’Émile Bernard ainsi que de John Peter Russell.

Japon carrières de lumières baux de provence alpes cote dazur blogvoyage icietlabas-28

 

Carrières de Lumières Informations

 

Adresse : Route de Maillane, 13520 Les Baux-de-Provence
Tarifs : Adultes : 12,50€ / 13,50€ (juillet/août). Gratuit pour les moins de sept ans.
Horraires : Lundi au Dimanche : 10h-18h
Téléphone : 04 90 49 20 02
TripAdvisor

 

4 Commentaires

  • Alain L 9 juillet 2019 à 20 h 36 min

    Spectacle découvert le week end du 7 Juillet. Vraiment impressionnant et magnifique tant la construction est précise, la bande musicale parfaite et le rendu des tableaux ample et immersif.

    Répondre
    • Ici et Là-Bas 10 juillet 2019 à 16 h 36 min

      Nous sommes heureux que l’excursion vous a plu !
      À bientôt sur notre blog !

      Répondre
  • tania 12 juillet 2019 à 20 h 17 min

    Je vais essayer d’aller aux Baux dans deux mois en allant à Arles de Provence

    Répondre
    • Ici et Là-Bas 13 juillet 2019 à 9 h 31 min

      C’est un des villages à ne pas manquer lorsque vous passez dans le coin. Pensez à réserver vos billets à l’avance en haute saison !

      Répondre

Laisser un Commentaire