Peur du Coronavirus vs la nature humaine Blog voyage

Peur du Coronavirus Vs. La nature humaine

Coronavirus, le grand méchant loup ?

 

Avant toute chose, je précise que nous ne sommes ni médecins, ni journalistes, ni scientifiques, ni spécialistes du sujet. Nous sommes deux citoyens, témoins comme vous, de cette épidémie de Coronavirus. Coupez tout de même la musique anxiogène utilisé dans les reportages à la télévision, vous n’en aurez pas besoin.

Je préfère lever le mystère également, je ne vais pas tenter de répondre à la question faut-il avoir peur du Coronavirus ? Je n’ai pas la compétence d’y apporter une réponse. Jeff me dirait, mais comment pouvons-nous avoir peur d’un virus qui porte le nom d’une bière ! Bon on vous l’accorde, elle a tellement été faite, qu’elle fait choux blanc !

Pour avoir des informations pertinentes sur le sujet, nous vous conseillons de vous tourner uniquement vers des sites fiables. Le site du gouvernement ou de l’Agence France Presse restent vos meilleurs atouts pour vous renseigner. Beaucoup de fausses rumeurs se propagent plus rapidement que le virus sur les réseaux sociaux. Voir que le virus peut être combattu avec de l’alcool ou de la cocaïne peut prêter à rire, mais certaines personnes plus crédules peuvent facilement y croire.

Dans cet article, je me pose plutôt la question, pourquoi avons-nous si peur du Covid 19 ?

Il s’agit plus d’un angle sur la nature humaine et ses peurs, plutôt qu’un angle scientifique.
Je l’avoue, quand je me suis réveillée un matin, et que j’ai lu qu’il y avait un foyer du Coronavirus en Italie, notre voisin, ma première réaction fut la peur. En tant que grande pragmatique, j’ai voulu aller faire faire le maximum de provisions possible, pour anticiper un éventuel confinement. J’ai pensé moi aussi à aller me fournir en masque. Manque de chance, j’arrivais après la bataille et les stocks avaient déjà tous disparus.

Après analyse de mon comportement à chaud, j’ai trouvé ma réaction assez débile et très révélatrice de la nature humaine.

Pourquoi avoir eu peur du coronavirus, que je voyais peu à peu gagnait nos frontières ?

L’humain est un être complexe qui parfois peut prendre toutes les précautions possibles pour se maintenir en vie. À contrario, nous adoptons des comportements à risque qui à maintes reprises ont pu mettre nos vies en danger. Quelques exemples pour illustrer mes dires : fumer, boire de l’alcool sans mesure, téléphoner au volant, conduire en état d’ébriété, ne pas porter de préservatif lors d’une relation sexuelle sans avoir effectuer de dépistage avant, partir dans des zones à risque sans s’être fait vacciner, faire du hors pistes ou encore traverser sans regarder …

 

Peur du Coronavirus vs la nature humaine Blog voyage_

Dimanche 8 Mars 2020

 

Vous savez quel est le point commun entre tous ces comportements à risque … le choix délibéré de les prendre.

L’homme accepte de prendre des risques voir même de mettre en danger la vie des autres, à partir du moment où il le choisit.

L’épidémie de Coronavirus, nous échappe complément. C’est une maladie inconnue qui pour le moment, ne connait pas encore de vaccin.

Vous allez me dire le VIH non plus ? Je n’ai pas connu cette époque, mais à l’arrivée du VIH dans les années 80, la psychose avait également gagné les gens. Des fausses informations circulaient favorisant ce climat de peur. Les années ont passées, et les connaissances scientifiques sur ce virus ont permis d’être mieux informés. Cependant, je souligne quand même que depuis 1981, le VIH a causé la mort de plus de 32 millions de personnes. En 2018, 770 000 personnes dans le monde sont décédées du VIH. Et pour autant, nous adoptons toujours des comportements à risque …

Je voulais également aborder le sujet de l’information et des médias. L’accès à l’information est une chose primordiale dans une démocratie. Dans le cas du coronavirus, nous sommes chaque jour bombardés de nouvelles informations. Un flux d’information trop important et difficilement assimilable par le cerveau. Nous n’avons pas le temps de les analyser et d’activer notre esprit critique.

Ces informations à outrance favorisent également ce sentiment de peur et de psychose du Coronavirus

Il suffit qu’on nous dise, risque de pénurie de masque, pour qu’on court aller s’en procurer avant qu’il n’y en ai plus. C’est le même cas pour l’essence, à partir du moment où l’on pense qu’on va en manquer, on se rend à la pompe alors que notre réservoir est déjà plein.

C’est clairement ce genre de comportement qui amène à de réelle pénurie

Pour revenir sur le sujet des masques, cette pénurie crée de réel problème. Quand j’entends que même le personnel médical a du mal à s’en procurer, à cause de ce genre de comportement, cela me révolte. Cela me révolte d’autant plus quand je vois que certains en profitent pour revendre à prix d’or des boites de masque sur Leboncoin ou Ebay. Honteux !

Pour finir ce petit article humeur, nous en profitons pour rappeler ce que vous voyez ou entendez 10 fois par jour !

Suivez les gestes barrières pour éviter la propagation du Coronavirus

Même si ces conseils paraissent peut-être anodins pour nombreux d’entre vous, ce sont des mesures simples et facilement applicables. Ces gestes sont au final les mêmes que pour n’importe quelle autre maladie telle que la gastro entérite ou la grippe.

  • Se laver les mains très régulièrement. Le saviez-vous :  il faut le faire même sans alerte virus.
  • Tousser ou éternuer dans son coude. Mais, ça c’est bien de le faire tout le temps par respect pour les autres
  • Dites bonjour de loin et éviter la bise
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique
  • Porter un masque quand on est malade, quand vous en trouvez évidement.

Et surtout n’oubliez pas de vivre et de prendre du recul sur tout ça ! Si vous ne voulez moins sortir c’est tout à fait possible. Profitez en pour faire du binge-watching, lisez ce bouquin qui traîne depuis plus d’un an sur votre table de nuit, instruisez vous sur YouTube, lisez mon guide photo pour vous améliorer dans le domaine, appelez vos proches pour voir s’ils vont bien et rassurez les !

Peur du Coronavirus vs la nature humaine Blog voyage

2 Commentaires

  • Julie 26 mars 2020 à 15 h 53 min

    Merci pour ce bon article!
    Ici on n’a pas spécialement peur. J’ai mis les Ola à mon homme parce qu’il lisait bien trop (et bien trop de merdes) à ce sujet. Je ne voulais pas qu’il fasse naitre une psychose inutile. Ce qui a de sympa, c’est qu’on est en Asie. On peut donc comparer les mesures choisies par les différentes instances. Et même si on est bloqués pour le moment, on se dit que ça pourrait être bien pire ailleurs. (On est bloqués, pas mal de choses ont fermé, les transports sont contrôlés mais pour le moment, pas de confinement…)

    Répondre
    • Ici et Là-Bas 27 mars 2020 à 16 h 25 min

      Oui, j’espère pour vous que vous n’aurez rien de votre côté. Je ne sais pas comment la Thaïlande peut répondre à une épidémie aussi grave. Enfin du moment qu’ils ne font pas pire que les Etats Unis ça va.

      Pour nous le confinement est relativement facile vu que nous disposons d’un jardin. Un extérieure change tellement le quotidien lorsque l’on doit rester chez soi. Ici je trouve que les informations partent un peu dans tous les sens. Malgré le confinement beaucoup de personnes continuent à faire n’importe quoi … 225.000 amandes à 135€ en deux semaines en France !

      Bref encore une fois, prenez soin de vous !

      Répondre

Laisser un Commentaire