Tayrona National Parc Trois semaine en Colombie Blog Voyage

Tayrona, le Parc National Naturel de Colombie

Tayrona, LE bijoux Colombien

 

Tayrona est LE parc à visiter lors de votre séjour en Colombie. En tout cas c’est ce que de nombreux blogs et de nombreux guides préconisent. Je vais d’ailleurs aller lire ce que le Lonely Planet en pense vu que nous ne l’avons pas ouvert des vacances. Ce dernier ayant préféré rester à Nice plutôt que de voyager avec nous. Quelle idée saugrenue…  Après lecture le Lonely est d’accord avec les autres guides : c’est vraiment un endroit à faire. Nous allons donc enfoncer le clou : c’est bien un endroit, paradisiaque, sauvage et mystérieux à faire mais…

Mais, mais, mais, nous devenons chiant avec nos mais c’est ça ? Oui c’est un lieu magnifique. C’est vraiment digne d’une couverture de magazine, ce n’est pas étonnant que ce soit une fierté nationale non plus. Maintenant bhhhaaaa …. Bha lisez la suite ?

Tayrona National Parc Trois semaine en Colombie Blog Voyage-11

Se rendre au Parc Tayrona

 

Nous nous sommes réveillés tôt le matin, vers 6h00, pour arriver à l’ouverture du parc. Vive les vacances, vive l’insouciance, les jours d’affluence sur les routes de Colombie ! Le temps de se préparer et d’arriver au bus nous arrivons pile-poile aux alentours de 8h00, la fameuse heure d’ouverture. Nous avons opté pour un petit bus local, prévenus par l’hôtel, nous savons qu’ils passent tous les quart d’heures. Si vous en loupez un, ce sera facile d’avoir le suivant. De toutes les façons, de nombreux bus passent à travers Palomino et peuvent vous emmener au parc Tayrona. Faites leurs signe et tentez votre chance.

L’entrée El Zaino la plus proche de Palomino, parfait c’est par là que nous voulions passer. D’après nos lectures ce serait le trek le plus simple et celui réalisable dans la journée. Encore d’après nos lectures ce serait la dernière entrée encore possible pour le parc de Tayrona. Les descendants des peuples Tayronas ayant réussi à faire fermer les autres entrées pour préserver leur habitat. C’est une très bonne initiative au vue du nombre de touristes qui affluent chaque jour.

Bien que nous soyons arrivés tôt, il y a déjà pas mal de monde à l’entrée. Nous faisons donc la queue et en profitons pour sortir nos passeports qui servent pour gérer les entrées. Nous sortons également notre carnet de vaccination contre la fièvre jaune, mais à première vue ce n’est pas un document obligatoire. Une fois nos bracelets aux poignets, nous décidons d’aller prendre un café et deux trois sucreries avant la grande l’aventure !

 

 

Tayrona : c’est parti pour l’aventure !!

 

Après notre petit déjeuner pas si copieux, nous rentrons finalement dans le parc Tayrona. Nous avions lu que pour économiser une heure de marche il était possible de prendre une petite navette. C’est une super initiative, par contre il faut payer en plus. Puis c’est 6000 COP (1€60) par personne pour l’aller. Soit 6€40 pour l’aller retour à deux. Sachant que l’entrée est déjà à 56.500 COP (15€) par personne, on se demande si on nous prend pas un peu pour des jambons ! Après nous aurions pu le faire à pied, je concède. Honnêtement, vu le treck qui suit, prenez le minivan car le trajet se fait sur route, ce n’est pas très intéressant.

En route mauvaise troupe, nous sommes libérés, délivrés du minibus vraiment mini. Forcément beaucoup de monde se presse à l’entrée et file, à grande vitesse, vers les plages. La route du début n’est pas si compliquée, j’ai bien dit au début. Le trajet est vraiment très changeant selon certaines sections du parcours. Celles-ci s’enchaînent d’ailleurs de façon assez sympa, entraînant à chaque fois un changement de paysage. Le trajet commence par une successions de pontons, c’est super c’est double emploi. En plus de faciliter grandement la marche, cela protège également pas mal la nature ! Par contre au bout d’un temps ça devient dur. Et long, surtout sous un soleil de plomb et une chaleur étouffante.

trois semaines en Colombie blog voyage

Playa Piscina

Après deux heures de marche, nous arrivons enfin à Playa Piscina, un des joyaux de Tayrona. Nous sommes passés par à peu près tout les types de sentiers : pontons, plages de sable, mangrove, forêt tropicale, entre les rochers et sur les rochers. C’est franchement fabuleux. La plage quand à elle, est vraiment magnifique. La plage piscine est la plus safe de toute le parc, profitez-en ! Mais c’est la que le hic commence…Nous sommes en pleine journée, nous étions pourtant arrivés tôt, mais la plage est complètement bondée. Nous trouvons une petite place à l’ombre pour s’installer à coté d’Italiens.

La question peut facilement se poser :  cela vaut-il vraiment le coup de marcher aussi longtemps pour se retrouver sur une plage, aussi belle soit-elle, surpeuplée de monde ? C’est à creuser. Notre capacité à nous émerveiller est loin d’être défectueuse, vu comment nous sommes restés émerveillés devant la Vallée de la Cocora. Nous nous jetons tout de même à l’eau, pour nous rafraîchir. Faut pas déconner ! L’eau est super bonne et très claire. Nous tentons un peu le snorkeling, et voyons quelques gros poissons !

Playa Cabo San Juan

Nous nous sommes posés la question, avant de continuer le sentier jusqu’à la Playa Cabo San Juanqui nécessitait une 45 minutes de marche supplémentaire. Nous étions déja fatigués de notre première randonnée, et surtout le soleil était au zenith et difficile à supporter . Je crois que c’est la première fois ou nous nous sommes forcés à faire une chose pour savoir, et surtout pour en parler dans notre blog. Je pense même que si nous écoutions que Caroline nous n’aurions pas fait le déplacement. Nous avons quand même poursuivi notre marche, juste pour vous, lecteurs.

La route entre les deux n’a rien à envier à celle du début. C’est joli, c’est varié et nous avons même la chance de croiser des petits capucins. Ils donnent l’impression de prendre la pose. Faites attention, certains décrochent des noix de coco des palmiers de cire, vous savez ceux qui font jusqu’à 50 mètres. Ne restez pas en dessous c’est dangereux !

Arrivés à la fameuse Plage, youpiiiiee !
Par contre, elle est encore plus noire de monde que la Piscina. Sa proximité avec le camping de tente en fait un endroit privilégié pour les personnes qui ont dormi sur place. Dans le petit cabanon, en hauteur la vue est sublime, vraiment sublime. L’heure tourne et le parc ferme à 17h, nous ne nous baignerons pas à San Juan et retournons à Piscina pour profiter de la mer, très chaude, des caraïbes. Nous restons une petite heure à nous baigner ainsi que pour nous restaurer. Maintenant, tout ce qui reste à faire est la route en sens inverse .. haut les cœurs !

Tayrona National Parc Trois semaine en Colombie Blog Voyage-29

 

Randonner à Cheval

Moyennant un peu d’argent, on peut facilement se faciliter la tâche. Parfois les chevaux prennent des chemins parallèles aux sentiers pédestres. Par contre quand les chemins sont partagés, c’est aux piétons de se pousser. C’est un tout petit peu embêtant, surtout qu’il fait déjà chaud, l’humidité n’aidant pas et en plus faut s’arrêter le temps que les chevaux passent ?

Néanmoins je pense que si c’était à refaire, je ferais mon paresseux et profiterais des chevaux pour faire la randonnée. Monter les équidés c’est beaucoup moins fatiguant que de marcher surtout par 40 degrés!

Prix pour Playa Piscina : 30.000 COP pour un aller
Prix pour Playa  Cabo San Juan :
40.000 COP pour un aller

Tayrona National Parc Trois semaine en Colombie Blog Voyage-29

 

Avis Général 

Je pense que nos espérances étaient trop hautes par rapport au parc Tayrona. Vous savez, c’est comme lorsque tout le monde vous parle pendant plusieurs semaines d’un film ou d’un livre qui est vraiment génial. Qu’en aucun cas il faut le manquer ! Lorsque vous le regardez, vous avez tellement hâte, vous l’avez tellement attendu que vous ne comprenez pas l’engouement général. C’est exactement ce sentiment qui nous a animé en sortant du parc.

Je tiens à remettre sur le tapis que c’est hyper beau, aucun soucis là dessus. Mais c’est tout de même VINGT KILOMÈTRES de marche, sur des chemins escarpés, pour une plage. Une très joli plage, mais une plage. Et la chaleur n’aide vraiment pas, surtout lorsque nous devions grimper, le trajet n’étant pas plat !

 

Informations pratiques sur Tayrona

Horaires : Le parc ouvre à 8h et ferme à 17h. À moins de dormir dans le parc il faut être sorti avant 17h.
Prix : 56.500 COP (15€) par personne
Vous aurez besoin de votre Passeport

Prix navette : 6000 COP (1€60) par personne aller simple. Ça vous sauve une heure de marche, c’est utile car la route n’est pas intéressante.
En Lancha : Pour les plus courageux d’entre vous, wink wink Sarah et Louis, vous pouvez vous rendre à Playa Cabo San Juan en petit bateau. Depuis Taganga, l’aller coûte 50.000 COP (13€) Selon la météo car apparemment la traversée peut être dangereuse.

Eau : Nous avions pris 3 litres d’eau, nous en avons acheter 3 autres litres sur place. C’est 5000 COP (1€30) la bouteille.
Important : Crème Solaire – Casquette – Affaires de rechange (vous serez super contents de vous changer lorsque vous serez trempé de sueur).
Dormir sur place : Soit la nuitée est extrêmement onéreuse, soit il faut dormir sous une tente ou dans un hamac. Pour cette raison, nous avons opté pour un séjour à la journée. Nous nous serions très mal vu avec nos backpacks énormes à travers la jungle. En plus Caro, n’aurait pas pu brancher son fer à lisser. La nuit sous tente ne se fait pas de manière seule au monde. Au contraire, les tentes sont placées les unes à coté des autres, sans aucune intimité.

Fermetures du Parc Tayrona en 2020

Les quatre tribus autochtones ont obtenu la fermeture de Tayrona le temps les leurs fêtes saintes en 2020. Faites attention aux dates pour ne pas vous casser le nez !

  • Premier Février au 29 Février 2020
  • Premier Juin au 15 Juin 2020
  • 19 Octobre au 2 Novembre 2020

trois semaines en colombie blog voyage

trois semaines en colombie blog voyage

Tayrona National Parc Trois semaine en Colombie Blog Voyage-18

Tayrona National Parc Trois semaine en Colombie Blog Voyage

6 Commentaires

  • Tristán 5 janvier 2020 à 0 h 41 min

    Bel article, bien comolet
    J habite ici depuis 5 ans.
    D après ce que je vois vous y êtes allés en haute saison, et c’est toujours blindé de monde a cette période

    J y suis allé 20 fois, j ai toujours été tranquille sur toutes les plages, la piscina est déserte en general. Très agréable de passer la nuit a Cabo hora saison car tout le monde part après 15h30. Et jusque 10h il n’y a casi personne.
    Les temps de marche sont un peu augmentés : il faut 2h de marche pour Cabo San Juan, et effectivement plus si on fait des pauses photo ou autres.
    Il y a aussi les autres plages du parc qui sont ouffissimes, avec accès en bateau et sans marche.
    Je vous félicite pour vos photos !!
    Bon voyages a vous !

    Répondre
    • Ici et Là-Bas 5 janvier 2020 à 18 h 55 min

      Merci beaucoup pour ton retour sur l’article et les photos.

      Oui nous y sommes allés en haute saison, les touristes étaient de tout bords ! Maintenant je pense que le commun des mortels iront probablement au Parc Tayrona pendant cette saison =) Nous essayons toujours de coller à la réalité de ce que nous avons vécus dans nos périples.

      À bientôt !

      Répondre
  • Wolidays 3 janvier 2020 à 13 h 11 min

    Article très intéressant et les photos sont superbes !

    Répondre
  • Dominique 3 janvier 2020 à 11 h 41 min

    Magnifique

    Répondre

Laisser un Commentaire