Quel matériel photo j’emporte en voyage blog icietlabas

Quel matériel photo j’emporte en voyage ?

L’été arrive enfin à grand pas, c’est le moment des vacances pour un bon nombre de personnes.
Nous autres, chevronnés de photographie, avons la lourde charge de choisir notre matériel photo avant de partir. Dans cet article, je vais vous expliquer ce que j’emporte dans mon sac photo pour être le plus efficace possible, avec le moins de matériel.
Le matériel photo, dés qu’on en accumule un peu, commence à peser vraiment lourd ! Surtout, si comme moi, vous voyagez en backpack.
Sachez que le matériel photo que j’emporte dans l’article, est pratiquement le même pour les week-ends ou les voyages de plus longues durées.

Avant de remplir votre sac il faut se poser quelques questions :

  • Le poids : vous allez probablement porter votre sac sur le dos ou transporter votre valise de longues heures avant de pouvoir le poser à l’hôtel. Qu’est ce que vous seriez prêts à emporter ? Quel poids est votre limite ?
  • La solidité : est-ce que mon matériel sera bien protégé ? Est-ce que mon sac ne vas pas lâcher en milieu de voyage ? Est-il resistant contre les intempéries ?

 

Le choix du sac photo

 

Je dispose de trois sacs différents  :

  • Un Eastpak Wyoming , avec un fond renforcé en cuir. Je l’utilise dans 95% des cas. Avant de hurler lisez la suite ! Si je n’utilise pas mon sac photo spécial photographie, c’est pour une raison simple : ne pas attirer le regard.  N’importe qui, peut repérer ce type de sac à 200m ! Un simple larcin et c’est plusieurs milliers d’euros qui s’envolent. Avec mon manque de bol je ne préfère pas tenter le diable…
    Mais c’est bien avec celui-ci que je partirais en Malaisie. C’est aussi celui que j’emporte un peu partout avec moi.

 

  • Sac Photo Amazon Basic. C’est le sac que j’utilise lorsque je pars en shooting. Il me permet de prendre mes objectifs, mes flashs, mes diffuseurs. Egalement tout mon petit matériel, de type MacGyver, comme du scotch, du gaffeur, bouts de ficelles, des accessoires etc.
    Il est pratique pour prendre beaucoup de matériel, mais le porter c’est aussi envoyer le message : VOLEZ MOI !

 

  • Un sac bandouilière. Sac que je n’utilise presque plus. Généralement le mal d’épaule n’est pas loin. Je ne l’utilise que lorsque je suis sûr à 100% que je n’aurais pas besoin de mon (gros) téléobjectif.

Les règles pour transporter votre matériel photo ne sont pas fixes. Ce ne sont que des exemples que je donne. Dans l’idéal, il faut que votre sac :
– soit agréable sur le dos (bandoulières rembourrées et réglables)
– ne vous gène pas lors de vos prises de vue
– que vous soyez prêt à partir au bout du monde avec.

Pour moi la réponse est l’Eastpak ! Je range mon sac de la façon suivante :

  • Dans la poche avant : mon objectif 80-200mm, la poche à l’air d’être faite pour. J’y glisse également mes télécommandes, microfibres et petit pinceau.
  • Dans la grande poche : boitier + grip avec le 28mm monté, le fisheye dans le sac. J’ajoute généralement un t-shirt pour éviter les chocs trop forts.
  • Durant le trajet en avion, je conserve aussi mon disque externe et tous mes câblages. Je transfère ensuite tout ce dont je n’ai pas besoin en permanence dans mon backpack.

Quel matériel photo j’emporte en voyage blog icietlabas

« Un image valant mille mots : à votre avis lequel des deux sacs à plus de chances de se faire chaparder ? »

 

Le Boitier & le Grip

 

Au cas où vous n’auriez jamais lu notre blog, sachez que j’utilise un Nikon D610 car il répond à toutes mes exigences. Robuste, pratique, plutôt léger et tropicalisé : autant de raisons pour ne pas en changer. Son autonomie est d’environ 900-950 photos, c’est pour cette raison que j’ai dernièrement fait l’acquisition d’un grip pour doubler son autonomie. J’ai l’impression qu’en cas de chute, mon appareil sera mieux protégé. J’ai opté pour un Pixel Vertax, les modèles Nikon étant très chers !
Sachez que peu importe le boitier que vous utilisez, l’important et que vous soyez bien avec. Egalement qu’il corresponde aux photos que vous désirez prendre. Cela peut être votre iPhone, Samsung, compact ou reflex dernier cri.

 

L’Objectif Fisheye

 

Le Samyang 8mm, est l’un de mes compagnons de voyage préféré depuis 2014. Idéal pour prendre des intérieurs étriqués, des paysages un peu dingues, de l’architecture un peu déformé, des selfies rigolotes etc
Il affiche de nombreuses qualités que j’apprécie vraiment beaucoup :

Quel matériel photo j’emporte en voyage blog icietlabas

 

 

L’Objectif passe partout

 

L’objectif de base. Pour moi, il doit être passe partout, léger et utilisable dans le maximum de situations possible (Environ 95% du temps). Dans mon matériel photo, l’objectif qui tenait cette place fut jusqu’à présent le Sigma 24-70mm f/2.8. Je l’utilisais principalement pour son grand angle (24mm). Récemment, j’ai cherché une alternative plus légère, et me suis arrêté sur une occasion : un très ancien Nikkor 28mm f/2.8 D ! J’ai eu la chance de pouvoir le tester sur mon appareil avant d’en faire l’acquisition, pour seulement 180€.
Si vous faites l’acquisition d’un objectif aussi ancien dans votre ParkàObjo : testez le avant ! Tous les boîtiers ne réagissent pas de la même façon aux anciens modèles ! Si vous avez des doutes sur ce modèle, je vous invite à regarder mon article sur les Cinque Terres dont 98% des photos ont été prises avec cet ancêtre.

Le 28mm remplit également les critères suivants :

  • Robustesse. C’est un vrai petit tank, finition métal, traverse le temps sans problème
  • Légereté. 200 grammes seulement ! 
  • Piqué. Les Objectif à focale fixe, ont toujours une meilleure qualité d’image qu’un téléobjectif.
  • Peu Cher. 180€ c’est cadeau.
  • Bokeh. L’ouverture à 2.8 permet tout de même de faire des flous sympathiques en cas de besoin.
  • Standard. Fonctionne sur le format APS-C et sur le Full Frame

L’objectif que vous allez utiliser le plus est primordial. Je sais que beaucoup de personnes optent pour des transstandards qui couvrent le plus de longueur focale possible. Sachez que ce n’est pas un mal ! La marque Tamron, par exemple a lancé dernièrement un 18-400mm assez monstrueux pour seulement 650€.  

Comme pour le boitier, choisissez le matériel qui vous convient le mieux. Vu que ce sera votre principale outil de prise de vue, choisissez le bien !
NB : Les 18-55mm, les objectifs livrés avec les kits, malgré leur finition un peu moyenne, offrent une très bonne base pour un objectif passe partout ! Ne passez tout de même pas toute votre vie avec =)

Quel matériel photo j’emporte en voyage blog icietlabas

 

 

Le Téléobjectif & Zoom

 

Un zoom est un objectif à focale variable (les 12-24, 18-55, 24-70, 70-200 sont des zooms). Il s’oppose par définition aux focales fixes.
Un téléobjectif est une focale, fixe ou non, qui permet de prendre des objets lointains, sans perte de qualité d’image.

Indispensable dans votre sac photo ! Beaucoup de situations en voyage, vous demandent de pouvoir prendre des photos de près sans pour autant pouvoir vous en rapprocher. Comme le portrait, la photo d’animaux, de villages et même pour cadrer certaines photos de paysages.
Mon téléobjetif/zoom est le Nikkor 80-200mm f/2.8. Bien qu’ancien, ce modèle possède un piqué incroyable et un rendu couleur que j’avais rarement vu sur mes autres objectifs. Il me suffit amplement, pour ce que j’en fais.
Points forts :

  • Robustesse. C’est une machine de guerre, si je le jette sur quelqu’un je pense qu’il finit à l’hôpital.
  • Peu Cher. J’ai eu le mien à seulement 300€. C’est plus que cadeau.
  • Piqué. Il est juste dingue
  • Rendu Couleurs. Un des meilleurs de mon parc à objectif.

Gros point faible :

  • POIDS. 1,4 kg ce n’est pas rien. Il faut être bien sur de vouloir le trimbaler partout. Heureusement que mes deux autres objectifs sont des poids plumes.

Je ne partirais jamais en vacances sans mon zoom.
C’est toujours une corde utile de plus à son arc pour la prise de vue. Utile mais pas indispensable. Ne vous inquiétez pas, si vous n’en disposez pas : on arrive également très bien à s’en passer.

NB : Si un jour je pars en Safari, j’opterais pour une location de matériel photo pour obtenir un objectif de type 180-400mm qui coûte le prix d’une voiture !

Quel matériel photo j’emporte en voyage blog icietlabas

 

La Carte Mémoire &  le Disque Dur externe

 

Pas de photos sans l’un, pas de sauvegarde sans l’autre.

  • Carte mémoire : La gamme est large, très large. Je dispose de deux cartes mémoire de type SD de 64go chacune de la marque Lexar. Ce sont de très bons produits. Au cas où les deux soient pleines, j’emporte également avec moi deux SD de 16go de chez SanDisk.
  • Disque dur externe. Je n’emporte que très rarement mon ordinateur portable avec moi. Par contre je prends toujours avec moi mon A-Data 500go. Absorbe les chocs, légèrement tropicalisé et relativement léger. Il me suit dans tous mes voyages depuis 2012, et fonctionne mieux que mes autres disques durs. Un simple ordinateur à disposition, même dans un cybercafé permet de décharger mes photos.

Primordial dans la prise de vue, ne les oubliez surtout pas ! Je pense qu’avec 160go de stockage je suis prêt pour trois semaines !

Pensez :

  • Combien de photos vous prenez en général et multipliez cela par la durée du voyage.
  • Combien pèsent mes photos ? 5-7Mo pour un Jpeg et 30mo pour un Raw.
  • Sauvegarde : Pourrais-je en faire ?
  • Achat : Puis-je acheter facilement des cartes SD sur place ?

Quel matériel photo j’emporte en voyage blog icietlabas

Le Trépied

 

Trépied or Not Trépied ? C’est la question que je me pose très souvent avant de partir. Je trouve que c’est un élément encombrant que je n’utilise pas tant que ça. L’avantage d’avoir des objectifs à grande ouverture et un Full Frame c’est qu’on s’en sort assez bien, en situation de basse lumière.
Je dispose d’un Velbon Sherpa que j’ai acheté d’occasion soit à moitié prix. Un peu lourd, mais il fait le taff.
Pour la Malaisie j’ai décidé de l’emporter. La réalisation de photos d’intérieurs et des poses longues en tout genre en sera grandement facilité. Néanmoins je ne l’emporte pas avec moi, à moins de prévoir un éventuel timelapse, en excursion la journée.

 

Les Télécommandes

 

J’emporte avec moi deux télécommandes. Les deux sont super légères, le poids ici ne rentre pas vraiment en ligne de compte !

 

Ce que j’essaye de ne pas oublier !

 

Pleins de petits objets qui changent parfois beaucoup

Quel matériel photo j’emporte en voyage blog icietlabas

 

Ce que je n’emmène surtout pas !

 

Du matériel photo j’en ai à revendre, et du coup je m’emporte pas tout avec moi. Je vous liste le matos que vous pourriez vouloir emporter et je vous dit pourquoi ce n’est pas une bonne idée..

  • Un Flash ! Oui mais non… Un flash c’est super pour mettre en avant certains sujets. Déjà ce sont des objets très fragiles, surtout quand on les à payés peu cher. Pour mieux accompagner le flash il faut prendre les pilles rechargeables donc le chargeur ! Arrivé à cette réflexion on prends un diffuseur/reflecteur mais du coup on peut prendre un lightsand aussi !
    Bravo vous venez de gagner 3 kilos de matériel photo en plus !
  • Des filtres. (ND/UV/polarisant etc) Les possibilités avec le numérique et un peu de technique permettent de travailler sans filtres ! Je sais qu’il est possible de faire des fausses pauses longues de jour avec du stacking d’image. Le traitement des fichiers RAWs me permettent également de les oublier dans mon sac, à la maison.
  • Un objectif double emploi. Comme je l’ai déjà expliqué plus haut évitez de prendre deux objectifs qui aura la même utilité ou longueur focale.
  • Mon ordinateur portable. La Malaisie étant très humide je préfère ne pas tenter le diable. C’est relativement rare que j’emporte mon ordinateur. Je sais aussi que je ne vais pas l’utiliser que pour les photos ou pour le blog.

 

Conclusion

 

Pour vos prochains voyages, soyez le plus pragmatique possible. Ne mettez pas de coté le poids de votre matériel, cela peut gâcher une partie de vos vacances de transporter un matériel qui ne vous est pas nécessaire.

Gardez également toujours votre matériel photo sur vous :

  • En voiture toujours à vos pieds, jamais dans le coffre.
  • Dans l’avion toujours en cabine, jamais en soute ! Sauf le Trépied. Une fois à terre, transférer ce dont vous n’avez pas besoin dans votre backpack ou valise.
  • En excursion toujours sur le dos, ne le posez jamais quelques minutes au sol.
  • Dans votre lit si vous êtes dans une auberge de jeunesse un peu étrange. Oui je l’ai fait.

N’oubliez pas que la prise de vue doit être un plaisir ! Un boitier entrée de gamme avec un simple 18-55mm ou une focale fixe 50mm ou 35mm, peut très bien couvrir tous vos besoins !

5 Commentaires

  • Marie Ange AUBRY 4 août 2018 à 12 h 59 min

    TOPISSIME ! j’ai appris plein de trucs….merci bcp à vous deux !

    Bon voyage si vous lisez ….

    Bizzzz

    Répondre
    • Ici et Là-Bas 5 août 2018 à 6 h 33 min

      En direct de Kuala Lampur : Merci !
      J’espère pas me gourer sur le choix de matériel 😅😅

      Répondre
  • Alex 5 novembre 2018 à 3 h 57 min

    Ca fait plaisir de voir enfin quelqu’un qui s’est rendu compte que chez Nikon pour voyager on a de super choix avec les vieux objectifs. Attention à la tropicalisation, déjà parce qu’en numérique il n’y a plus vraiment de boitier tropicalisé dans le sens où on l’entendait en argentique et qu’elle n’a aucune norme, un ou deux joints d’étanchéité et tout le monde parle de tropicalisation, depuis quelques temps on utilise même plutôt le terme « construction tout temps ». Pour le grip, c’est bien une impression, en cas de chute l’appareil ne sera pas content (et les dysfonctionnements dus à des chutes sont bien plus nombreux que d’un manque de joints étanches) 😉 .
    J’utilise un 24mm f/2.8D et un 50mm f/1.4D, attention aussi en APS-C comme avec le 28mm, il faut un moteur dans le boitier sinon pas d’AF (donc pas sur D3x00 ou D5x00). Mais les boitiers même très pixelisés réagissent de la même manière à ces vieux objectifs, ce sont les photographes qui sont plus exigeants parce qu’ils ont tendance à zoomer trop souvent dans leurs images sur l’ordi 🙂 . En revanche avec de vieux objectifs de ce type on ne peut pas vraiment dire qu’ils sont toujours meilleurs que les zooms récents, surtout quand on compare une focale courte et une focale longue, les longues focales même sur des zooms (comme le 80-200) ont toujours été plus faciles à construire pour avoir une bonne qualité d’image.
    Pour le poids il y a les versions f/4 en 70-200, presque la moitié des 80-200 et 70-200 f/2.8, comme le dernier 70-210 Tamron.
    Personnellement j’ai choisi le 300mm f/4 PF, encore plus léger et moins encombrant que les 70-200 f/4, certes un budget plus important et pas la polyvalence d’un zoom mais unique dans cette catégorie.

    Répondre
    • Ici et Là-Bas 29 novembre 2018 à 10 h 45 min

      Je ne sais pas si tu as jeté un œil à mon autre article « L’appareil fait-il le photographe ? » ? Même si c’est un poil poussé à l’extrême ça donne un peu mon état d’esprit quant au matériel. Maintenant j’ai testé plusieurs ‘anciens’ objectifs qui ne vont pas du tout sur un boitier récent !

      Je suis d’accord pour le poids et des objectifs plus récents. Lorsque j’ai acheté mon 80-200 j’avais un budget très restreins. Pour ce que je fais du produit ça me convient parfaitement !

      Répondre
      • Alex 29 novembre 2018 à 14 h 33 min

        Merci pour ta réponse.
        J’en ai testé aussi pas mal (vieux fixes AI/AI-S et vieux zooms/fixes AF/AF-D) et ait remarqué que c’est principalement aux plus grandes ouvertures que certains anciens peuvent « ne pas aller » et que les pires étaient en général les zooms grand-angle, et encore si on sait se contenter de ce que donnait un vieux compact de 2005 même les pires anciens objectifs restent convaincants 😉 .
        Je lisais justement hier un article intitulé « la photo est faite de lumière, pas de capteur ou de technique », et c’est toujours le même constat qui me gène, vouloir à tout prix associer les caractéristiques humaines d’un photographe à celles techniques de son matériel. L’appareil fait-il le photographe? Non. L’appareil fait-il la photo? Oui, un peu, ne serait-ce que pas rapport au titre de l’article plus haut, la photo est faite de lumière et c’est bien l’objectif qui la fait transiter vers le capteur qui l’enregistre, le fait est que selon l’appareil elle sera plus ou moins bien transmise et enregistrée (si ce n’était pas le cas on aurait tous le même appareil et la question ne se poserait pas).
        Personnellement ce type de phrase « tu as un bel appareil photo, tu dois prendre de belles photos » ne me gène pas, au contraire je suis assez d’accord dans le sens où si tu as un bel appareil photo (on est bien d’accord pas dans le sens esthétique ^^) tu TE dois de prendre de belles photos. A ceux qui le disent dans le sens « c’est ton appareil qui fait tout, la photo c’est juste appuyer sur un bouton » le problème ne vient pas de l’appareil mais de celui qui a dit la phrase, il n’y connait manifestement pas grand chose en photo donc pas de questions métaphysiques à se poser sur ce genre de phrase, pour ma part si je suis dans un bon jour et que j’ai le temps je lui explique vite fait sinon je réponds juste « oui, c’est pour ça que je l’acheté! » 🙂 .
        A mon sens la question qui mérite réponse pour chaque photographe ce n’est pas « l’appareil fait-il le photographe » mais « le photographe sait-il utiliser un appareil », c’est d’ailleurs plus à cette question-là que tu réponds dans ton article comme dans une vidéo où un photographe prête à un de ses amis non-photographe (pas dans le sens pas pro mais dans le sens qu’il n’y connait rien) son gros Canon 5DIII avec un 24mm f/1.4L et lui utilise un petit APS-C avec zoom de kit pour conclure « non, le Canon 5DIII ne fait pas de bonnes photos! » alors qu’il aurait dû conclure « non, mon pote ne fait pas de bonnes photos! » 😀 .

        Répondre

Laisser un Commentaire