koh samui island thailand blog voyage icietlabas

Koh Samui, l’île au deux visages

Nous quittons le petit paradis qu’est Koh Tao et c’est en bateau que l’on rejoint l’île de Koh Samui. Le bateau ayant eu du retard, nous nous sommes retrouvés à chercher un hébergement à la nuit tombée. Le port est situé à l’entrée d’une zone très touristique. C’était la première fois que j’étais confronté au tourisme de masse en Thaïlande. J’ai pu voir mon premier Mc Do, Burger King et des resorts luxueux le long de la côte. Un nombre incalculable de touristes dans les restaurants. Presque plus de locaux à certains endroits.
Etais-je toujours en Thaïlande ?

Nous trouvons un logement par hasard et peu cher, 500 baht, le long de Had Lamaï Road, dans la ville de Marina Villa. C’est une jeune fille qui nous a abordé dans la rue, en nous demandant si on cherchait une chambre. Le logement ne comportait pas d’enseigne, ni de tarifs affichés. C’était très peu cher, car en feuilletant le Lonely Planet, nous trouvions surtout des hôtels et resorts à 3000 à 8000 bath la nuit ! Rendez nous notre paradis ! La chambre n’est pas des plus accueillante et la vue encore moins.Le quartier n’était pas non plus très rassurant. Énormément de vendeurs à la sauvette tentent de nous vendre leur bazar, probablement aussi de la drogue. Je finis par acheter un cadenas supplémentaire pour la porte de notre chambre. On n’est jamais trop prudent. Je pense d’ailleurs, que c’est la seule fois où je n’étais pas tout à fait rassuré en territoire Siam.

 

Shambala Bungalow

 

Après une courte nuite de sommeil, il nous fallait partir de ce coin de Koh Samui. Vu la taille de l’île, nous pouvons facilement trouver plus calme, plus champêtre et beaucoup plus joli ! La taille de Koh Samui nous l’avions bien sous-estimé, elle a une superficie de 250km² : soit dix fois plus grande que sa petite sœur Koh Tao ! Partir à pied à l’autre bout de l’île sous le cagnard n’était pas l’idée la plus brillante que l’on ati eu. Un taxi nous voit au bout de notre vie et s’arrête. S’ensuit un bon dix minutes de négociation, lui est remonté deux fois dans son taxi, avant de nous prendre !

Finalement on arrive à Shambala, le nom vous fait déjà rêver ? Moi aussi ! À l’époque, et j’espère encore maintenant, l’hôtel était tenu par Jessica et Julz, deux expat’ anglais, installés depuis un très long moment sur Koh Samui. Ils proposaient plusieurs bungalows sur pilotis dans le sable. La plage était située à même pas trente secondes de notre hébergement. Je commence à retrouver  foi en cette nouvelle l’île !

Ce côté de l’île semble désert. Notre hôtel bien que spacieux, est loin d’être complet. La plage, Big Bouddha Beach, jouxtant l’hôtel est également quasiment vide. La plage au sable jaune paraît interminable, il y a beaucoup de palmiers son et le reste de la végétation est luxuriante. Avec autant d’atouts je ne comprenais pas pourquoi les touristes allaient tous se tasser au même endroit de l’île. Tout au bout de la plage, depuis notre hôtel, nous pouvons apercevoir un énorme Bouddha doré, d’ou le nom de la plage !

 

Que faire à Koh Samui ?

  • L’île dispose d’un bon nombre de spots de plongée. Bien plus fréquentés que celles de Koh Tao. C’est évident : il y a plus de touristes !
  • Plusieurs temples hauts en couleurs le long de l’île ! Le Wat Pra Hai (Big Bouddha) et le Wat Plai Laem !
  • La ferme des Crocodiles
  • Tirer avec des vrais armes à feu. Attention ça coûte une blinde !
  • Faire le hamster dans des boules en plastique géantes
  • Visiter une petite réserve de Tigre. Personnellement je en l’ai pas fait, ces derniers étant ,selon la légende, drogués et de ce fait, un peu mal traités.

 

Comment se rendre à Koh Samui ?

 

En Avion

L’île dispose de son propre aéroport ! Il est complètement Kawaïïïïï ! Tout en bois, c’est un des plus beaux aéroports que j’ai pus fréquenter.

Par Voies Maritimes

Plusieurs villes déservent l’ile de Koh Samui, mais également les îles avoisinantes comme Koh Pagnan ou Koh Tao.

En Trotinette

Mais c’est plus long.

 

Se déplacer à Koh Samui ?

 

Louer un scooter

Attention, entre les locaux qui conduisent mal et les occidentaux qui roulent parfois ivres : double méfiance. Les hôpitaux coûtent une fortune si vous êtes mal assurés ! Uun des seuls endroit de Thaïlande, où l’on m’a proposé de prendre un taxi-moto alors que j’étais déjà assis sur mon scooter ! C’est notre hôtel qui nous à loué notre scooter : 400 baht la journée.

Louer une voiture

Pareil que pour le scooter, avec un habitacle.

Les taxis

Le prix des taxis sont à géométrie variable. Que ce soit les taxi classiques les taxi-boat ou les taxi-moto. N’oubliez pas de diviser le prix par cinq lorsque vous commencez à négocier.

En Trottinette

C’est super long.

koh samui island thailand blog voyage icietlabas

Aucun commentaires

Laisser un Commentaire